02
01
04
06
07

Localisation:
Ternes-Villiers
Paris [17ème]
Maîtrise d’ouvrage :
BNP Paribas Real Estate, NBIM (investisseur)
Architecte associé :
Jacques Ferrier Architecture
SHON :
20 000 m²
BET:
Terrell [BET Structure], Elithis [BET Fluides], DAL [Economiste], SLA paysagiste
Woodeum [concepteur de solutions bois], Serge Airaudi [philosophe et ethnologue], Atelier BNP Paribas, Afnor, Spice Soft, Fluicity [plateforme participative de co-construction]
Coût :
NC
Phase:
Concours janvier 2016
Programme :
Bureaux (11 000 m²), logements accession (4 200 m² ), logements sociaux (1 800 m²),jardin de thé (13 300 m²), école d’horticulture, comptoir de thé, commerces.
Photographes et images :
© Jacques Ferrier chartier dalix architectes / image SPLANN (perspective)
© Jacques Ferrier chartier dalix architectes (maquette)

reinventer.paris est une opportunité unique de transformer la métropole à un endroit stratégique : le boulevard périphérique. L’équipe propose de le métamorphoser en un paysage partagé, d’y créer des ouvertures et des continuités, et de tisser un réseau de jardins qui va bien au-delà du site pour mettre en connexion Paris et Neuilly, du bois de Boulogne jusqu’à la porte de Champerret.
Le boulevard périphérique est franchi par le paysage-pont, une structure habitée dans laquelle on trouvera les halls, des commerces, une école d’horticulture urbaine, un espace de coworking. Elle est recouverte d’un jardin ouvert à tous, partout perméable sur l’espace public. Au-dessus du paysage-pont, logements et bureaux s’installent librement. Leur autonomie constructive permet une évolutivité qui accompagnera le renouvellement de la ville. Les toitures sont reliées entre elles pour créer la ferme urbaine dédiée à la culture du premier cru de thé parisien. Des pavillons collectifs permettent aux habitants des logements et des bureaux de profiter de ce jardin extraordinaire. Avec les balcons plantés et le paysage-pont, c’est tout un dispositif paysager en 3D qui joue le rôle de machine environnementale et contribue au plaisir de vivre la ville ensemble de façon différente. La porte des Ternes accueille un bâtiment à la fois inédit et contextuel, qui renoue avec l’échelle parisienne. Généreux, le projet se construit autour de l’expérience de l’habitant. Le périphérique devient ici une place-paysage du Grand Paris, espace public prototype d’un nouveau paysage métropolitain parisien…